Serge Paugam
 

Thèses dirigées par Serge Paugam




Marie Loison-Leruste

Habiter à côté des SDF. Représentations sociales et attitudes à l’égard des personnes sans domicile


Composition du jury :

Isabelle Astier, Professeur de sociologie à l’Université de Lille 1
Robert Castel, Directeur d’études à l’EHESS
Julien Damon, Professeur associé à Sciences-Po
Camilia Giorgetti, Chargée de recherche à l’Université publique de Sao Paulo
Maryse Marpsat, Administrateur de l’Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques
Serge Paugam, Directeur d’études à l’EHESS, Directeur de recherche au CNRS

Thèse soutenue à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales


Date de soutenance : 04/12/2009

Mention : Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité

Résumé :

De plus en plus visibles dans l’espace public, dans les médias et dans les discours politiques, les SDF sont aujourd’hui des personnages emblématiques de l’exclusion urbaine des sociétés contemporaines. Figures radicales de l’altérité, ils portent en eux et sur eux les stigmates de leur étrangeté et incarnent la marginalité et la déviance par rapport aux normes sociales. Cette recherche s’appuie principalement sur une enquête à la fois qualitative et quantitative, réalisée auprès d’un échantillon de plus de 400 personnes vivant à proximité de structures d’accueil et d’hébergement d’urgence. Parce qu’elles sont quotidiennement confrontées aux SDF, ces dernières sont particulièrement sensibles à leur présence : elles constatent un certain nombre de nuisances dans leur environnement domestique et se sentent agressées par ces « indésirables » qui menacent à la fois physiquement et symboliquement la sécurité de leurs biens et de leurs proches. Elles mobilisent les représentations sociales négatives dont font l’objet les personnes sans domicile et distinguent, en fonction de caractéristiques sociales et morales et en s’appuyant sur le principe du mérite, les « bons » des « mauvais » SDF. Les riverains de ces structures d’hébergement adoptent différents types d’attitudes, composant des variations autour du rejet. De l’« indifférence » au « rejet engagé » en passant par la « critique du rejet » et le « rejet distant », ces attitudes ne sont pas le propre de quelques individus mais sont repérables dans l’ensemble des politiques sociales destinées aux personnes sans domicile. De plus, elles mettent en exergue l’une des formes contemporaine de la régulation sociale du sans-abrisme qui se caractérise par une compassion sélective. En analysant le processus de catégorisation qui constitue le cœur des représentations sociales des SDF et structure les attitudes adoptées à leur égard, cette thèse permet de comprendre comment et pourquoi la question des SDF resurgit périodiquement dans le débat collectif : le rapport au sans-abrisme interroge chaque individu au moment où il se trouve confronté à cette population et le rejet dont elle fait l’objet illustre le conflit intime qui cimente la relation que la société entretient avec les SDF.



 Version imprimable | retour liste

© 2017 - Serge Paugam - Tous droits réservés - mentions légales