Serge Paugam
 

Séminaires de direction d'études (EHESS)


http://www.ehess.fr/fr/enseignement

Sociologie des inégalités et des ruptures sociales

Serge Paugam, directeur d'études

Compte-rendu 2011-2012 :

Territoires urbains et liens sociaux


lire le programme | version imprimable

Dans le prolongement du séminaire de l’année précédente consacrée à l’analyse du lien entre les formes de détresse psychologique et les ruptures urbaines, le séminaire de cette année avait pour objectif d’étudier aussi bien les formes de mobilités que les formes d’attachement au quartier en prenant en compte les inégalités et les ruptures sociales qui caractérisent les grandes métropoles.

Après une introduction à la fois théorique et méthodologique, nous nous sommes efforcés de faire varier les types de territoires urbains en accordant autant d’importance aux quartiers riches qu’aux quartiers de classes moyennes ou de classes populaires. Cinq thèmes distincts ont été abordés. 1) Pour comprendre les formes d’attachement au quartier, nous avons tout d’abord revisité les travaux classiques sur la mémoire collective, notamment ceux de Maurice Halbwachs, et nous avons tenté d’en vérifier la portée en les confrontant aux résultats des enquêtes récentes dans les quartiers populaires de la région parisienne ; 2) Nous nous sommes penchés ensuite sur les formes de recomposition de l’espace urbain en prenant en compte les processus de gentrification, de refondation ou de rénovation urbaine à partir de différentes enquêtes réalisées dans les quartiers de l’élite dirigeante dans l’Ouest parisien (Bruno Cousin), dans les quartiers gays à Paris et à Montréal (Colin Giraud) et dans ceux de la  bourgeoisie progressiste de Boston (Sylvie Tissot) ou encore dans les copropriétés fermées à Buenos-Aires (Eléonore Elguezabal), ce qui nous a permis d’analyser les stratégies de distinction sociale de l’élite et les formes affinitaires d’appropriation des quartiers ; 3) Nous avons pu aussi présenter le cadre théorique et méthodologique d’un programme ANR en cours sur « l’élite et les pauvres » et, plus précisément sur la recherche de l’entre-soi et les représentations de la pauvreté dans les quartiers de catégories sociales supérieures de trois grandes métropoles : Paris, São Paulo et Delhi. Un chercheur indien, Anuj Bhuwania, nous a aidés à mieux comprendre les formes d’occupation illégale de terrains par les classes supérieures de Delhi. 4) Nous avons aussi tenté de vérifier empiriquement la typologie des  ruptures urbaines élaborée l’année précédente en la confrontant à des enquêtes menées dans la région parisienne par plusieurs doctorants de l’ERIS (Linda Haapajärvi, Etienne Jezorio, Frédérique Kuziew, Anaïs Van Sull), et à Reims par Ana Perrin-Heredia, sur les formes de  précarité et d’organisation communautaire dans les quartiers de logement social ; 5) Enfin, nous avons élargi encore le champ de nos investigations en étudiant les formes d’appropriation de l’espace public par des catégories précaires, et notamment les SDF, à partir de l’enquête de Claudia Girola à Nanterre et de celle que nous avons menée à la bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou.

L’ensemble de ces travaux nous ont permis de conclure que si les métropoles sont de plus en plus conformes à la représentation d’un espace ouvert, fluide, impersonnel où les individus y gagnent en autonomie et en liberté, elles sont toujours organisées sur le principe du regroupement par statut social ou par affinités culturelles ou électives dans des quartiers appelés à reproduire le modèle de l’interconnaissance villageoise renforcée par la stabilité résidentielle, la similitude sociale et la maîtrise du territoire.  




Publications :


Autres

- « Les nouvelles formes de précarité. Regards croisés entre la philosophie et la sociologie » (avec Guillaume Le Blanc et Sandrine Rui), Sociologie, Vol. 2, n°4, 2011, p. 417-431.

- « Les inflexions de l’Etat social. Vers un nouveau régime ? » (avec François-Xavier Schweyer), in La société française. Un bilan sociologique des évolutions depuis l’après-guerre (sous la dir. de Olivier Galland et de Yannick Lemel), Paris, Armand Colin, 2011, « Sociétales », p. 227-252.

- « Les formes de ruptures urbaines », in Travailler et habiter dans la nouvelle configuration sociale et économique, Séminaire de recherche, Union Sociale de l’Habitat, Cité du design, Saint-Etienne, 2011, p. 115-119.

- « Les formes contemporaines de la disqualification sociale », CERISCOPE Pauvreté, 2012, [http://ceriscope.sciences-po.fr/pauvrete/content/part5/les-formes-contemporaines-de-la-disqualification-sociale]

- « The Paradoxa of Exclusion : Crossed Considerations on the Contemporary Forms of Broken Social Links » in Marc Humbert and Yoshimichi Sato (ed.) Social Exclusion. Perspectives from France and Japon, Victoria, Trans Pacific Press, 2012, p. 20-31.

- « Compter sur et compter pour : les deux faces complémentaires du lien social » in Robert Castel et Claude Martin (sous la dir. de),  Changement et pensées du changement. Echanges avec Robert Castel, Paris, La Découverte, 2012, p. 217-230.

- « Durkheim, sociologue et éducateur », introduction à la réédition de Emile Durkheim, L’éducation morale, Paris, PUF, « Quadrige/grands textes », 2012, p. 1-24.

- Dictionnaire de la violence, PUF, « Quadrige », sous la direction de Michela Marzano, 2011 (entrées « Aliénation », p. 38-42, « Chômage », p. 219-225, « Fragilité », p. 506-511, « Lien social », p. 815-820.)



© 2017 - Serge Paugam - Tous droits réservés - mentions légales